001

005

003

004

 

La composition d’une cigarette est assez effrayante. Au total, la fumée d'une cigarette contient environ 4000 composés chimiques dont au moins 50 sont identifiés comme cancérigènes. La combustion produit de nombreuses substances nocives pour l’organisme. Les plus connues sont le goudron, mais l’on trouve aussi des gaz comme le monoxyde de carbone, divers agents de saveur et des métaux lourds tels que le mercure ou le plomb.

L’origine de ces substances est double. Une partie provient directement des pesticides et produits radioactifs utilisés pour la culture du tabac. L’autre est ajoutée volontairement par les fabricants de tabac qui n’hésitent pas à utiliser des produits hautement toxiques tels que l’ammoniac pour favoriser la fixation de la nicotine et renforcer la dépendance des fumeurs.

En disant adieu à vos cigarettes, vous refusez d’inhaler des composants de produits antimites (naphtalène), du carburant (méthanol), des solvants (toluène), du poison (arsenic) et la liste est encore très longue.

 

                                                                       Autopsie d'un meurtrier

                                             autopsie dun meurtrier

 

Pourquoi n'arrivez vous pas à arrêter?

Peu importe à quel degré vous pensez être accroc à la cigarette, que vous fumiez deux ou trois paquets par jour n’ a aucune importance car la clé se trouve dans votre subconscient.

En effet, tous les fumeurs savent parfaitement qu'au niveau du conscient, il est mauvais et néfaste de fumer mais cela n’empêche pas de continuer, ce qui sur un plan rationnel n’a aucune logique, pas plus que de commencer à fumer.

La raison à cela ?

Vous avez été « programmé » a fumer dès votre plus jeune âge et cela s’est ancré au niveau de votre subconscient qui contrôle et représente plus de 90% de votre cerveau et vos pensées. Ce pourquoi le côté rationnel n’a aucun contrôle sur le désir de fumer.

Si vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer et que vous fumez toujours, ce n’est pas par choix mais parce que vos essais pour arrêter ont échoué.

A choisir, les fumeurs préfèreraient tous être non-fumeurs, qu’est-ce qui les en empêche ?

Voici les idées reçues :

« Je ne peux pas boire sans fumer une cigarette »
« Je suis très angoissé quand je ne peux pas fumer"
« Je ne peux pas imaginer un repas sans une cigarette»
« Je panique quand je m’aperçois que je n' ai presque plus de cigarettes »
« Je ne peux pas me relaxer sans une cigarette »

« J’ai besoin d’une cigarette pour faire face au stress et aux contraintes de la vie »
« Lorsque j’ai arrêté de fumer, j’étais irritable et je n’arrivais plus à me concentrer »
« j’ai peur si je m’arrête, de ressentir ce manque toute ma vie »

« j’ai peur de grossir »

Nous avons dans notre tête deux hémisphères cérébraux qui fonctionnent un peu comme deux cerveaux indépendants mais qui ne sont pas toujours d'accord.

L'hypnose unifie nos deux cerveaux, pour les faire travailler en collaboration, et ce, pour notre plus grand bien, car bien souvent nous sommes la victime malheureuse de ce combat entre nos deux cerveaux.

En effet, malgré toute la volonté et toute la détermination dont nous pouvons faire preuve, cela ne suffit pas toujours.

Pour arrêter de fumer, votre motivation est une composante indispensable.
Ne cherchez pas dans l'hypnose une solution miracle qui vous dispenserait de tout engagement personnel, mais ne croyez pas non plus que cela exige de votre part, un effort de volonté démesuré.

Il est important de savoir que votre motivation doit être claire et précise. Si vous voulez "essayer" l’hypnose, juste pour voir, alors la démarche est inutile. L'hypnose agit puissamment avec les patients profondément motivés pour le changement de vie qu’entraîne l’arrêt du tabac.
Il est nécessaire d’être réellement prêt et désireux d’accepter ce changement. Comme dans toutes les activités humaines, seule la constance et le désir sincère de réussir vous permettront d’accéder à votre souhait de succès.

Vous pouvez arrêter de croire à tout effet "magique" ! Si l’hypnose est fantastique comme moyen d’intervention elle ne peut en aucun cas se substituer à un manque de motivation.

06 41 43 71 20